Contact rédaction cirque.de.cilaos@free.fr précisez "zoizo" dans le texte ou le sujet pour passer l'antispam.

CILAOS ÉTAT DES LIEUX

"ALERTE GÉNÉRALE"

Le soin à la nature est l'essentielle préoccupation de ces pages, du coup ce site internet s'est  focalisé sur les dégâts collatéraux du tourisme. Pour la politique et les affaires locales on constate aussi des dégâts collatéraux: ceux du non respect des chartes du Parc National et de l'UNESCO, en particulier avec le tourisme par hélicoptère dont les nuisances 2018 ont été quantifiées.
Voyez cette courte recherche "Cilaos corruption" qui explique peut être certaines choses localement. Pour tout le reste "qui se voit" une fois dans la nature, les appels au secours ont rencontré le "parler à des murs", le "on sait", mais "on s'en fout", l'administration de tutelle complètement submergée, ou corrompue "à l'économie", le fatalisme... dans un contexte où peu de personnes perçoivent leur lien avec la nature tout autour, voir en ont une perception négative (la nature non humanisée est encore associée "la misère rod-la-paille"):
Le Parc National est devenu un décors de "parc d'attraction" et en cela c'est dramatique, car il s'agit de lieux insulaires de petite surface et à fort taux d'endémisme dans un état de santé alarmant (invasions végétales et animale, milieu en perte d'équilibre) --en passant, les isothermes montent, les oiseaux aussi-- réchauffement climatique

Les touristes n'ont pas besoin de se faire chier avec ça (il le font déjà assez comme ça et la dernière alerte concerne les VAN de location qui n'ont pas de sanitaires, un petit détail qui en dit long sur l'ingérence!!!).  La période de dépôts des crottes est corrélée en effet plutôt avec les vacances de métropole: les "étrangers" chient le plus là ou ça fait chier, car ils le font dans les zones naturelles en sortant bien des routes et des chemins pour en poser une, alors que les locaux se contentent de souiller les abords de routes et d'aires d'acceuil, ce qui est plus visible mais va moins loin dans les forêts (sauf les ravines, puisqu'on peut jeter loin et que l'eau le transporte au large, ce qui rend curieux les requins qui croquent tout faute de mérous)

Les touristes sont pas responsabilisés de leur choix quant aux prestations qu'ils financent en devenant client. Déjà, ils consomment l'équivalent de 600 litres/siege de kérosen
(2 tonnes de CO2) en avion de ligne pour un voyage de 15 jours ce qui n'est pas rien en cas de conscience écologique: ils s'autorisent facilement d'autres "dérapages": l'hélico pour visiter la montagne (nuisances sonores généralisées) ou le canyonning (destruction de la microfaune dans le linéaire du cours d'eau). Parmis ceux qui ont conscience que cela provoque une nuisance, ils s'en donnent le droit par ce que "c'est juste une fois" ou "j'ai pris l'hélico pour résumer mon voyage" mais c'est une fois multiplié par beaucoup qu'ils sont et le résultat c'est cela.

La région semble déjà oublier le Parc National "trop contraignant" dans ses projets de faire de la Réunion "un parc de loisir grandeur nature". On parle déjà de Parc Naturel RÉGIONAL comme si c'était fait!!!

Cette publication 20190207_113900-la-region.jpg, 20190207_114012-la-region.jpg  est en 355.000 exemplaire: ce drole de "lapsus" qui enterre déjà dans l'esprit des réunionnais, un Parc National trop contraignant pour l'urbanisation et le tourisme de masse, les hôtels, "écolodges" et autres dans son enceinte!

Le tourisme dans une nature fragile:


Ce n'est pas un jardin de la ville ou une forêt de hêtres, mais une zone insulaire avec encore des lambeaux de forêt primaire.
La carte des espaces naturels sensibles montre bien en vert, toutes les zones où le bruit d'origine aérienne a un impact élevé, à quelques mini-détails près.. (À CILAOS la forêt jouxtant le bas de la route de Bras Sec est aussi sensible)

cartographie-ens-lorenzo-st-sauveur.jpg

Cette carte n'est pourtant qu'une carte administrative des forêts concernées par le programme ENS d'aides et de subventions pour "valoriser" les sites naturels (les rendre touristiques, les valoriser et les exploiter, ce qui peut faire plus de mal que de bien!)

Les zones visées sont en vert et sont caractérisées par la présence du chakouat, l'oiseau masquotte justement utilisé pour le petit logo. En présence de bruit urbain ou aérien prolongé, ces zones sont justement le théâtre d'invasions de merle-maurice (oiseau introduit prédateur des oiseaux endémiques et vecteur de plantes invasives, surtout entre 1000 et 1800m d'altitude). Le merle-maurice bouffe tout même le piment, il s'attaque aux couvaisons des oiseaux. Il se gave de goyaves, fruits de la passion, galaberts, chie partout (sème les graines) et met la pâté aux autres oiseaux avec un avantage adaptatif certain par rapport aux habitants "légitimes" des lieux. Ce prédateur semeur de "zizanie" parcours de la distance et multiplie les aller retours connectant ainsi entre elles les zones urbaines-agricoles-forêt. C'est pourquoi il est LE PRINCIPAL VECTEUR DE PLANTES INVASIVES (la longose par exemple).

 Ces plantes invasives sont la menace Numéro-1 de la biodiversité et des paysages de l'île: pour l'UNESCO c'est une perte d'éligibilité du bien inscrit, le classement pourrait être retiré. La perturbation acoustique des espaces naturels sensibles est d'autant plus une alerte principale quand on se doute que la perte de cohésion des communications d'oiseaux endémique ouvre sans résistance ces espaces aux merle-maurice qui en est le vecteur principal!

L'impact du bruit sur la communication des oiseaux endémiques est majeur: les survols d'avion et d'hélico ne sont pas en effet occasionnels de temps en temps, mais plusieurs fois par heure une grande partie de la journée jour du jour. Le paramètre clef est "le temps que ça dure": les oiseaux n'ont pas peur d'un bruit fort de temps en temps, une fois qu'ils ont appris ce que c'est, en cela ils s'habituent vite à un dérangement important qui reste occasionnel. Mais ici c'est l'effet masquant
plusieurs minutes le paysage sonore, et répété des dizaines de fois durant une matinée entière, qui oculte les communications.
liens Cilaos Mon Amour
SPECTROGRAMMES et EXEMPLES
TROP DE BRUIT (écrasant tout 4h durant jour sur jour), TROP DE TEMPS,

 Ne connaître le calme que par courte période perturbe la cohésion de leur communeauté (un ULM à 500m d'altitude au dessus et déjà la surface de forêt accédée par un chant d'oiseau est réduite d'un facteur 100). S'adapter à ce bruit ambiant leur demande de modifier totalement leur physiologie et leur espèce, ils peuvent un peu hausser la voie, changer un peu de stratégies, mais ils ne sont pas des moineaux...

L'enjeu est énorme d'en tenir compte: respecter la tranquilité de ces espaces ralentirait cette invasion actuellement fulgurante des merles-maurices qu'on tente de pieger (arrêté préfectoral pour ça) dans les zones agricoles, vu les dégâts.

La gestion des nuisances est insuffisante voir inexistante. C'est dans la même logique que louer des VAN sans sanitaire, d'où la pression sur des sites trop fragiles d'où cette lamentation ici écrite.

Le mouvement des Gilets jaunes 2018-2019, en perturbant le tourisme a réduit les nuisances (moins d'hélicos de tourisme surtout): en quelques semaines tout-plein de jeunes oiseaux qu'on n'avait plus l'habitude d'entendre sont arrivé à maturité, ça chante beaucoup plus, on constate aussi un retrait quasi total du merle-maurice des zone silencieuse (un prédateur exotique majeur de ces oiseaux en plus d'être vecteur de plantes invasives qui ravagent nos forêts); c'est vraiment flagrant et mérite d'être étudié, mais QUI le constate?

CILAOS SE MÉRITE et prendre le temps de le connaître fait partie du chemin pour s'y rendre: à défaut de rester longtemps sur les lieux vous trouverez ici des réflexions sur la problématique de ce lieux (extensible à celle des hauts de la Réunion), vous trouverez aussi des photos et vidéos, des enregistrements audio et des mesures.


EN COURS.
CILAOS ÉTAT DES LIEUX
 2019-02/2019-01/2018-12/2018-11/2018-10/
2019/2018/
 
TOURISME AÉRIEN SUR CILAOS: ÉTAT DES LIEUX.

ARCHIVE
"http://cilaos-mon-amour.com ou http://www.cilaos-mon-amour.com"
et son doublon de secours "http://cirque.de.cilaos.free.fr

cilaos mon amour Google+
Pour que d'autres puissent participer au "débat": si il y a participation apportant des éléments supplémentaires les remarques pourront être citées ici, sinon envoyez vos objections par mail.
Merci.

 


,