Contact rédaction cirque.de.cilaos@free.fr précisez "zoizo" dans le texte ou le sujet pour passer l'antispam.
index local
vidéos: alerte nuisances du tourisme aérien.
retour page de comptes rendus principale.



ÇA C'était "avant", Mais Cilaos a encore le fantôme de cette renomnée, les doccuments de 500 pages de l'IRT révèlent le besoin de faire de CILAOS "un lieu spirituel". COntinuer un tel vacarme en ces lieux est une hypocrisie par rapport à ces publications. Sur ce genre de critères non vérifiés, Cilaos avait décroché le concours "spot".
 En 2010 ou peu après on écrivait encore sur le site de la Mairie "en ces lieux qui évoquent la vie protégée loin du bruit et la fureur du monde moderne" comme l'avait déclarée Nassimah Dindar visitant les thermes et cité sur le site de la Mairie: on était déjà à l'époque du grand déni des nuisances sonores envahissant déjà Cilaos, déjà à l'époque du carillon en cacaphonie avec les hélico qui en devient disgracieux. Les adeptes de la "marche consciente" (marche en faisant attention à ses perceptions et à où on met les pieds) ne pensent même plus intéressant d'aller à la Réunion, ces nuisances urbaines envahissant l'intérieur de l'île ne laissent plus aucun lieu "où avoir la paix" et "où se ressourcer", plus généralement, toute la clientèle touristique contemplative est éliminée en amont (du fait de l'image donnée par "l'île aux hélicos"), ça ne parait pas un manque à gagner puisqu'elle est remplacée par une autre qui s'en fout totalement du bruit pouvu qu'elle s'éclate et se gave de sensations fortes, qui ne réagit pas, ne reste pas assez de temps pour percecoir les effets négatif, et en profite pour faire ce qui est impossible et même interdit ailleurs (tourisme aérien au dessus d'un PARC NATIONAL!!!). Ces nuisances détruisent le paysage, perturbe faune, et indirectement, la flore. Les lieux sont menacés d'un déclassement de l'UNESCO "à 90% dégradés" selon les experts en 2017...

RÉFÉRENCE la période d'observations Spectrogrammes, l'occupation horaire des survols
Et depuis?

septembre 2019: AGGRAVATION
Rien de changé + des passages plus fréquents d'un hélicoptère de couleur sombre "noir", bipale, qui systématiquement traverse Cilaos en flapping (les pales claquent). Bien sur, le concert d'hélico bouffe la matinée entière et continue l'après midi si le temps le permet, il n'y a pas de gestion horaire.
Nous est rapporté une aggravation du coté de St-Pierre, Le Tampon, L'EST et le Bras De La Plaine.

MAI 2019
RIEN DE CHANGÉ
(matinée systématiquement perturbé "en continu" plus passages isolés plus tards), sensation d'augmentation par rapport aux mois précédents

Avril 2019,
Concentration des survols sur le tard de la matinée avec quelques passages en après midi
Pour attendre que ça passe il faut passer midi, la matinée est donc perdue même avec moins de traffic (tourisme "en berne" suite "gilet jaunes")
Cette configuration a l'impact humain maximal, ça impacte autant les grands randonneurs que les petits promeneurs. Le merle-maurice s'est nettement imposé dans la forêt de la Roche Merveilleuse.


 RÉSUMÉ de la situation fin nomvembre 2018 à février 2019
La crise des gilets jaunes a induit une réduction temporaire des nuisances aériennes qui a permis une quiétude profitable au nourissage des poussins de chakouats il y a plus de jeunes oiseaux. Quasi absence du merle-maurice sur la parcelle de forêt de la Roche Merveilleuse durant ce "miracle". Mais le "bordel sonore" reprend avec les vacances métropole de février, montrant que rien n'était acquis..


AVANT... c'était comme "maintenant:


"Désordre en l'air"


En RÉSUMÉ, ça fait TOUJOURS TROP DE BRUIT, et ce qui compte, alors, pour partager les lieux, c'est de COMPACTER LA NUISANCE DANS LE TEMPS en GROUPANT LES SURVOLS le plus possibles tous à la fois (même si ça fait plus de bruit sur ce moment) pour qu'on puisse ensuite avoir la paix dans les lieux où le calme est profond, bien sur en début de matinée pour ne pas couper la journée en deux ce qui compte en priorité c'est que ce soit finit le plus vite possible, donc concentrer les survols entre 7 et 9h pour ensuite laisser les lieux libre à terre, choix qui correspond aussi à la plus grande garantie de bonne météo pour les aéronefs. La configuration la plus gênante, c'est quand les survols se produisent tard en matinée, ou pire encore en après midi: le bruit est plus fort, et ça impacte plus, et le calme dégagé en début de matinée n'est pas utilisable si il est suivi par un vacarme infernal 2 heures plus tard: c'est trop court pour profiter des lieux, et coupe la journée en deux, impacte les gens qui sont loin dans la nature, impacte semble-il plus les oiseaux aussi (leur activité étant maximale au moment des plus fortes turbulence, par ce que des trucs volent, par ce qu'il y a beaucoup de mouches, d'activité, que les fleurs donnent le nectar)... c'est tellement plus simple, sinon, on ne gagnera pas grand chose à faire des efforts pour faire ne serait-ce 10 fois moins de bruit alors que le contraste en zone naturelle est plutôt d'un facteur 100 (Roche Merveilleuse 20dB de contraste, 100 à 1000, par exemple dans CILAOS zone habitées à l'écart de la route principale, 20dB à 30dB de contraste)... à 1 million (60dB de contraste entre nuisance et murmure de la nature, surtout dans le Parc National près de la crête des Salazes ou à Mare à Kelval!!!)

Avril 2019
Concentration des survols sur le tard de la matinée avec quelques passages en après midi alors que c'est plutôt calme avant: c'est la configuration invserse à ce qui est demandé (demandé entre 7 et 9h), et la plus gênante: le calme laissé le matin est inutilisable par ce que partir dans la nature c'est rencontrer la nuisance ensuite à moins de revenir s'enfermer à millieu de matinée pour y revenir l'après midi. Pour attendre que ça passe il faut passer midi, la matinée est donc perdue même avec moins de traffic.
Cette configuration a l'impact humain maximal, ça impacte autant les grands randonneurs que les petits promeneurs. Le merle-maurice s'est nettement imposé dans la forêt de la Roche Merveilleuse.


Mars 2019, c'est plutôt calme par diversion-volcan sauf quelques passages n'importe où et n'importe quand: "la fête" se déroule au volcan. Là bas c'est l'enfer, ça fume, et tout ce qui vole y est attiré comme des mouches.
Fin mars 2019: les autogire et les hélicos privés ont considérablement installé de nuisances, les dérangements en après midi ont été systématique, sinon, ça aurait été plutot calme. Les merle-maurices on reconquis la forêt primaire sur la Roche Merveilleuse.


4 mars 2019, MESURE d'un agent de la DGAC avec sonomètre "certifié" Roche Merveilleuse:  plus de 20dB d'émergence!!!
Mesure: 40dB pendant environ 40" pour chaque passage d'aéronef, mais calme sans aéronef... 18 dB. Valeurs surprenantes et douteuses..?
doute sur le sonomètre! ÂLLO les sientifiques? On s'est bien mis en face pour lire l'aiguille?
Mais étaloné ou pas, cette mesure confirme le fort contraste dans un site déjà très exentré par rapport aux trajectoires: la nuisance est plus de 100 fois plus forte que le paysage sonore ambiant!

 un autogire à 5km, un hélicoptère à 3km ou un ULM à 1km ÇA SUFFIT pour qu'on les entende nettement, en forêt, durant de longues minutes à chaque passage.


PROBLÉMATIQUE EN GÉNÉRAL.
Du fait que les passages se succèdent, la nuisance s'étale dans le temps sous forme de répétition, et globalement la perturbation prend 4h de temps en général, toute la matinée où on doit du coup oublier l'idée d'aller écouter les oiseaux... C'est ainsi que la possibilité d'écoute de la nature en matinée saute entièrement même en saison plutôt calme.


spectrogramme du 2018-03-31 à la Roche Merveilleuse, même site dans une situation similaire, on dénombre 27 perturbations, avec une émergence qui est bien de l'ordre de 20dB par rapport au paysage sonore ambiant: ça se détache très bien du spectre "sans la nuisance", 4 heure de matinée ont été perdues... on constate aussi que les ULM sont AUSSI bruyants que les hélicos (car ils passent moins loin).

On ne peut pas compter comme calmes les moments dégagés entre passages d'aéronefs: pour entendre des oiseaux se mimer entre eux, se relaxer, contempler, et communier avec la musique de la nature, il faut avoir du temps devant soit et non quelques minutes, et même l'assurance qu'on se sera pas dérangé de nouveau plusieurs fois de suite durant encore quelques heures, ressentir la fameuse QUIÉTUDE que le Parc National devait restaurer... Mais si le calme revient pour être troublé à nouveau après quelques minutes, à répétition  sans qu'on sache quand ça va se calmer, il ny a plus cette quiétude.


plus d'explication sur l'émergence, le questionnement sur le sonomètre de la DGAC... etc.


OCCUPATION TEMPORELLE
Depuis des années, on connait ainsi ces fluctuations de mieux et de moins bien sur fond de tendance à l'augmentation: on croit un moment "qu'ils font des efforts" pour que ça s'étale sur moins de temps, mais les nuisances reccomencent à chaque invasion touristique, car le tourisme, usant de tels moyens, est devenu une véritable prédation des lieux... Le problème reste entier: les nuisances des activités touristiques ne sont pas gếrées, et avec quelques dizaines de milliers de touristes seulement, des nuisances importantes sont répandues sur la moitié de la surface de l'île!

autant demander la lune..
Avoir la paix?
Autant demander la lune...

Points IMPORTANTS.

1/ Présence des "moustiques à claquer": les aéronefs "jouets" (autogires et robinson qui "moulinent sans avancer"), c'est beaucoup de nuisance pour une ou deux personnes.

Ces engins profitent à peu de personnes, alors qu'ils font encore plus de bruit que d'autres plus gros et dérangent à des horaires où sinon ça serait calme, les autogires sont extraordinairement bruyants, au point qu'il sont souvent audibles alors qu'ils sont difficiles à apercevoir, et il y en a deux!

2/ CADRE HORAIRE

Le problème, c'est surtout les survols isolés qui troublent pour un passage de temps en temps une grande période de calme et condamnent la quiétude des lieux sur une plage horaire très étendue: il n'y a plus de quiétude dans les cirques, pitons et remparts tant qu'il fait beau.

3/ HÉLICOPTÈRES DE TYPE B4

Ces nouveaux hélicoptères devaient être moins bruyants, ce qui semblait le cas au début quand ils étaient neufs. Mais depuis quelques années ceux de Corail hélico ne sont pas moins bruyants que les autres, c'est même souvent les pires, ils font énormément de vibrations et le rotor de queue émet un bruit de sirène.

4/ LES DRONES

Devenus grand-publics, ils dérangent des lieux sensibles avec trop de répétitions et ajoutent des nuisances intrusives à un rythme quotidien sur certains sites sensibles. Leurs pilotes ignorent qu'ils impactent des forêts primaires, qu'il chassent des oiseaux ou dérangent des gens sur un sentier botanique et qu'ils envoient leur drone là où peu de temps avant un autre drone y est allé et que la gêne se cumule... L'activité FPV ajoute des drones au comportement "agressif" volant comme en comportement d'attaque, dérangeant encore plus.



Voir cela dans un Parc National ou même ailleurs est gravissime...

5/ Hélistation de CILAOS

C'est l'archétype même du "truc moche", faite sans autorisation et à l'endroit où il ne fallait surtout pas: dans une zone stratégique, d'impact maximal (dans l'axe d'une vallée "poche de silence"), dominant des habitations, dans un lieu de conflits de vents contraires... voir texte détaillé #HELISTATION

6/ INFRASONS ET CHIENS

L'autogire, certains aéronefs bipales et les hélicos de Corail sont signalés avant leur passage par une recrudescence d'aboiements de chiens... pourquoi? Il semble que ce soit la gamme 15-20Hz des voilures tournantes qui explique ce phénomène. Le déclenchement des aboiements de chiens s'ajoute à la gêne associée à ces survols: Chiens + hélico = ambiance sonore vraiment pas paisible.


.

Points IMPORTANTS.

DÉTAILS, EXEMPLES, PRÉCISIONS.

ALERTE HÉLISTATION DE CILAOS

Gravité de la nuisance du tourisme aérien: album google+ https://photos.app.goo.gl/ewb1poC6NRApynkv1
play list youtube
archives des observations #archives-observation
AUTOGIRE.
Exceptionellement bruyant, l'autogire,
est logiquement d'utilisation interdite dans les cirques à cause de sa trop faible performance de vol en cas de panne moteur au dessus de zones inhospitalières (respect du "cône de vol sécure", ce qui vaudrait aussi pour les hélicoptères monoturbines), mais 2 appareils modèle "Eula 07 cougar" ont volé plusieurs fois par semaine d'août 2010 à aout 2014 (crash de l'un d'eux au volcan), on a eu "la paix" entre le crash volcan et septembre 2017, date de retour régulier de l'autogire restant jusqu'à octobre 2018 ("cautionné" par la promotion d'une émission de télé "faut pas rêver"), plaintes en octobre 2018. Après une pause en novembre 2018, les autogires reccomencent à survoler: le 24 et 31 décembre 2018 et 3 février 2019 on remarque un nouveau modèle et le retour de l'ancien mais avec un échappement modifié mais toujours aussi bruyant, en février 2019 il est observé régulièrement 2 autogyres: le plus bruyant est le blanc avec des motifs orange même modèle que celui crash-volcan, et le deuxième est jaune citron un peu moins bruyant: il passent régulièrement et on est revenu à la situation antérieur comme 2010: un autogire = 4 hélicoptères en temps de passage donc en occupation acoustique.

L'importance des nuisances sonore devrait suffire à interdire son usage en tant qu'ULM, il fait souvent plus que 65dB au sol, l'existence d'un ULM aussi bruyant est d'ailleurs un mystère: comment a t-on pu commercialiser et autoriser des engins aussi bruyants?! (le problème des autogyre se pose aussi dans le vercors, à St-Paul les Romans, et à Annecy).

PETITS HÉLICOS "PRIVÉS" et "provoc". Un seul de ces engins pour une ou deux personne peut, de temps en temps, monopoliser l'espace autant que une compagnie le fait pour 100 passagers.
20190218_11h00_a_11h20_helicoptere-maxi-chiant.jpg
Celui là a fait une dizaine de passage à la suite le 18 février 2019 entre 11h et 11h20, c'est le records de nuisancefévrier 2019, a gâché à lui seul une fin de matinée qui avait été épargné ce jour là par les grandes compagnies (ça s'était calmé à 9h).
C'est le même hélico que celui qui a perturbé cet enregistrement
Dans le genre "provoque" on peut citer aussi le dimanche matin vers 6h quand un petit avion vient tourner en montant, moteur à fond, bien plus bruyant que les hélicos...
C'est annecdotique: des petits plus qui font "la cerise sur le gâteau".


2/ CADRE HORAIRE

- Urgence qu'il existe un cadre horaire pour éviter que la nuisance sonore perdure TOUTE la matinée:
Ça serait le moins grave si les survols ne se produisaient que dans la tranche horaire 7-9h. 6h c'est vraiment trot tôt tout est encore calme, et après 9h ça bouffe la matinée si on attend que ça passe, le temps est moins sur, les turbulences augmentent les nuisances tout en contraignant les trajectoires.
Sacrifier 2 heures de tolérance c'est beaucoup!!!
Mais cela serait plus vivable que la situation actuelle, en épargnant le calme le reste du temps, AVEC LA CERTITUDE de pouvoir disposer des lieux ensuite sans plus être dérangé. Cela devrait être aussi le cas même pour les travaux d'élingue ou autres à caractère non urgents, de sorte qu'un hélicoptère en dehors de cette fenêtre horaire ne soit que secours et urgence, donc plutôt rare. le problème le plus crucial est la perte de quiétude du aux dérangements répétés hors "ballet d'hélico", même si ce n'est que 1 ou 2 fois par heure en journée, et pour quelques passages surnuméraires isolés en dehors "du troupeau" on peut détruire la quiétude d'une journée entière.

- Vigilance quant aux manoeuvres exagérant le bruit des avions et des hélicos, en particulier avec les EC130B4, H130 et H120 nouveaux modèles d'hélicoptères avec fenestron qui hurle comme une sirène dans des virages. Ces engins font énormément plus de bruit que tout autre type d'hélicoptère en cas de virage ou descente trop rapide (effet sirène du rotor arrière et flapping du rotor principal).

3/ HÉLICOPTÈRES DE TYPE B4

- Hélicoptères à fenestron de type B4 ou H130: c'est en général ceux de Corail-hélico bel et bien aussi bruyants que les hélicos des années 80 qu'ils ont "remplacés" et font même encore plus de vibrations dans les batiments..
 ils ont été probablement "tropicalisés" (puissance augmentée, modification de la turbine, pour compenser les pertes de performances dues à l'altitude, humidité et chaleur de l'air ambiant). L'insonorisation de ces engins étant pointue, l'insonorisation ne fonctionne probablement plus avec les changements de paramètres liés à l'augmentation de puissance.

4 /  LES DRONES deviennent un problème,

Intrusivité, proximité, assimilation a un intrus concurrent dans le territoire des oiseaux: ce n'est pas que du bruit mais la violiation du territoire, et cela survient dans des zones encore plus retranchées  (destruction de la quiétude horaire déjà étriquée par le vacarme matinal et là où le tourisme aérien ordinaire ne pouvait pas aller (ravines, basse altitude en forêt, proximité immédiate des remparts).

L'évolution technologique tend à diminuer la taille des drones et augmenter la fréquence audio de leur bruit: les accus tiennent le coup et les amateurs de drones prévoits des recharches, ce n'est pas qu'un tour pour la photo mais de la passe et de la repasse 30mn d'affillée, du coup c'est pire: plus intrusif et plus alarmant pour les oiseaux (DJI-air et DJI-spar). Leurs utilisateurs ne sont même pas informés de la fragilité des lieux qu'ils survolent LA CARTE N'EST PAS RENSEIGNÉE!!!

2018-11 Alerte drone: cette fois il faut demander une protection officielle des lieux naturels et sensibles.. Une activité est particulièrement impactante et doit être surveillée en priorité: le drone FPV racer, à cause de comportement de voltige qui semblent des attaques ou intimidation pour les oiseaux et des passages répétés à grande vitesse.

5/ - En OCTOBRE 2018 LES TRAVAUX DE L'HÉLISTATION: dégats dans un couloir écologique. photo

Les travaux ont déjà provoqué la destruction d'une zone de nifification des papangues, ont détruit une zone d'intérêt écologique réservoir de biodiversité, SANS PERMIS DE CONSTRUIRE (pas trouvé de trace de l'autorisation).
Cette zone est particulièrement exposée aux vents (vidéo le montrant),  surélevée et dans l'axe d'une vallée qui est une "poche de silence": c'est un nouvel espace de lancement des plantes invasives par disséminations de graînes et fragilisation du millieu. Les dégâts sont très importants et l'impact sur le paysage conséquent, vu la rareté de sites naturels similaires, et le mal est déjà fait: le piton a été applani, tout le sommet a été rasé...

futur héliport de Cilaos (le piton  a été définitivement applani)

CHOIX INCOMPRÉHENSIBLE pour l'HÉLIPORT de CILAOS.

Un tel emplacement et l'énormité de l'emprise au sol fait plutôt penser à un futur héliport touristique le plus ostentatoire possible et du coup le plus impactant possible sur le plan acoustique, en particulier dans l'axe de la vallée de Benjoin, en hauteur et à vue directe de plusieures zones densément peuplées telles Brûlé Marron, Cilaos sud, et Bras Sec et le moins bien placé possible du point de vue aérologique à cause du vent de la plaine et des acsendances locales: c'est là où il ne faut surtout pas faire de poser d'hélicoptère et il serait même surprenant que on ne continu pas à se poser un peu partout mais pas là, en délaissant cet emplacement,  question sécurité et nuisances!

Cela rapelle la piste d'essai pour voitures tunning qui devait être un aéroport dans les années 80... mais en raison des turbulences et des thermiques lors de l'approche, l'arrivée en piste était bien trop casse gueule quelque soit le coté où l'on arrive!


Piste d'essai voitures tuning avec le nouveau quartier construit 2018.

ON AURAIT DU LE FAIRE À COTÉ DES POUBELLES.
Ce site, déjà applani, avec accès, protégé du vent de la plaine, aurait pu assurer la même fonction (officielle, d'hélistation d'urgence) avec bien  plus de sécurité et  sans faire tant de dégât puisque tout est déjà quasi aménagé avec  la desserte de la déchêterie. (le vent de la plaine se signale par ce phénomène et est évident dans ce tournage 20181010 113652 on peut se demander si les études aérologiques ont été faites!!!)

 ce site potentiel est plus facile à approcher, est caché des habitations, n'impacte pas le bras de Benjoin, n'impacte pas le paysage vu de Cilaos et des zones touristiques, avec beaucoup moins d'impact acoustique lors de l'approche et des départs, il était tout indiqué pour descendre les poubelles du refuge et assurer les ravitaillements en cas de coupure de la route de Cilaos.

Mais c'est TROP TARD... c'est fait, cette zone naturelle sera plus tard au mieux, une friche industrielle en cas d'abandon des lieux.

  2018-10-10 photos.
 20181010 1107 travaux hélistation
20181010 1111 Brûlé Marron
20181010 1119 travaux hélistation
20181010 1123 travaux hélistation
20181010 1126 travaux hélistation
20181010 1129 travaux hélistation
20181010 1132 travaux hélistation
20181010 1142 travaux hélistation
20181010 113652 hélistation de CILAOS Vidéo pour Cilaos Mon Amour
Hélistation de CILAOS (photos 24 août 2018)
Projet d'Hélistation
du Brulé-marron à CILAOS


V

Demande d'examen du 18/08/2017 de la Mairie de CILAOS
préalable à la réalisation d'une évaluation environnementale  À LIRE !!


V

Arrêté n°2017-1933/SG/DRECV du Préfet en date du 14/09/2017
portant décision d'examen au cas par cas en application de l'article R.122-3 du code de l'environnement
pour le projet d'Hélistation du Brûlé-Marron sur la commune de CILAOS


Ces vidéos témoignent de l'aspect intolérable de la nuisance aérienne déjà installée depuis 2010, en hausse progressive depuis en fonction du tourisme,  (ces vidéos montre des exemples courts dans le temps, ce qui est peu objectif, mais une vision globale de la situation, organisation horaire et ampleur de la nuisance est exposée dans cette étude).

Le problème n'est pas seulement que ça fait beaucoup de bruit partout, MAIS QUE ÇA DURE LONGTEMPS ET LAISSE PEU DE TEMPS AU CALME DANS LA NATURE.

6/ INFRASONS ET CHIENS.

  Si on enregistre le spectrogramme d'une ambiance sonore presque tous les bruits sont au dessus de 40Hz (les moteurs, les radios, les activités humaine, la faune), la bande de fréquence 5-30Hz est normalement quasi vide sauf perturbation aérienne, éboulement, tonerre et déplacements proches et en dessous de 20Hz on n'a plus que des bipales ou vibrations du à des mouvements proches (les ouverture et fermeture de porte et les pas sur une dalle). Dans la nature, les éboulements et le tonnerre sont les seules sources qui descendent plus bas que 20Hz. Les chiens réagissent particulièrement à ces vibrations.

Les chiens signalent l'approche de l'autogire, ce qui permet de "ne pas le louper". Avoir en plus les jappements de chiens ajoute une perturbation du voisinage à ses passages: l'autogire dérange beaucoup plus.
 Certes les chiens jappent des tas de raisons et sont devenus la nuisance sonore numéro1 et le véritable problème de voisinage. Mais quand il n'y a pas d'aéronefs, ils sont généralement calmes le matin d'autant plus qu'ils ont aboyé toute la nuit à chaque passage de chat et qu'ils "récupèrent" plutôt le matin.  Mais quand les aéronefs passent, ils aboient aux premières vibrations qui surviennent après un moment calme. Ils signalent à l'avance plutôt des appareils bipales tels qu'autogire et Robinson qui émettent les fréquences les plus basses entre 10 et 15Hz. La plupart des hélicos ne font pas des infrasons mais des vibrations à la limite du "son" audible, du 20Hz (tri-pales), le samu et la gendarmerie font du 30Hz (quadri-pale): les chiens n'aboient que si ces gros hélico volent trop près (ce qui est rare).
Les voitures tuning les mieux équipées arrivent tout juste à émettre aussi bas que 40Hz (il y en a une de couleur caca-d'oie particulièrement puissante sur la route de Bras Sec)...
Peu de gens perçoivent à l'ouie les sons plus bas que 40Hz et très rares sont les engins qui émettent des fréquences plus basses, mis à part les aéronefs à voilure tournante (hélicoptères, autogire). Les vibrations font "plus de bordel" par induction de perturbation de la faune: dans la nature, arrêts des oiseaux, déclenchement des batraciens, sortie des chauve souris en plein jour....
Quand la fréquence est très basse, elle est détectée de plus loin par les chiens et leur seuil de réaction est abaissé à un niveau très faible, avant même que l'appareil soit audible (mais détectable au spectrogramme).
 
Il faut noter aussi que par diffraction, les infrasons contournent les obstacles et atteignent plus de lieux retirés que les sons audibles.

 



OBSERVATIONS, notes et détails.

2017-09 2019-02 ENTRE DEUX: perte de qualité de vie rapportée depuis "environ un an et demi", ce qui fait "depuis septembre 2017"
Les témoins rapportent la présence de bruit de moteur prolongés sans qu'on voit l'aéronef qui le produit (ce qui est typique des autogires ou paramoteur), et que sont fréquents les passages de corail-hélico, corail hélico faisant le plus de vibrations avec ces nouveaux engins, et que ça s'étale toute la journée.

CILAOS: la qualité de vie se dégrade fin 2013: les survols se sont mis à continuer tard en matinée. Septembre 2014 a connu des survols intensifs (10 aéronefs par jeure) et jour sur jour à grande fréquence en après midi. Avril 2018 et aout 2018 on connu un trafic intense,  continuant encore l'après midi.

Crise Gilets Jaunes

Baisse du niveau de nuisance entre fin novembre 2018 et fin février 2019, grosse amélioration de la présence des oiseaux endémiques.
Amélioration corrélée avec l'absence des pétards agricoles (espérons le, d'usage abandonné)

-État des lieux ressenti CILAOS
/2019-01 page non spécifique
/2019-01/201812/2018-11/2018-10/ 2018-09 pages spécifiques
Résumé bref 2019-02: vacance de février, malgré un trafic moindre que 2018-02 observation d'excès d'étalement horaire important, survols d'autogire et effet sur les chiens, et même un ou plusieurs exemple de survols "provoquant" (le robinson du 2019-02-18 11h). Retour du Merle-maurice Roche-merveilleuse
 :

2018-10/

Résumé

- Drônes: ça devient insoutenable il faut demander à réglementer

- AMÉLIORATION en Octobre 2018: 3 semaines SANS PASSAGE DU GYROCOPTÈRE  (27 octobre 2017 cet engin est revenu, donc ce n'est pas un acquis)
cet aéronef pourit les lieux depuis septembre 2017 (et entre aout 2010 et aout 2014). Les nuisances de l'autogyre en moins, c'est beaucoup moins

- Peut être un peu plus de précaution de la part des pilotes d'ULM sauf 26 octobre 12h35 (une probable infraction)

- acalmies le matin mais pour que ça reccommence ensuite. Pas de quiétude avant 13h

- L'entreprise Corail-hélicoptère fait le plus de nuisance (vibration, bruit, effet sirène

- témoignage de randonneurs décrivant un patrimoine naturel livré à la prédation touristique et économique, marqué par l'absence du Parc National et une difficulté de communication.

2018-10 brouillons, notes



 2018-09

Mise en place au niveau politique d'une volonté de pérénisation des hélistations en obtenant des autorisation ministérielle. Minimisation voir déni des nuisances de la part de l'autorité environnementale, prétexte d'hélistation "d'urgence" mais probablement prévu dans la volonté de développer des moyens de  visiter l'île "plus facilement, plus intensément" (pour le tourisme chinois et les croisiéristes), création prévue d'hélistation à Bourg-Murat, au belvédère de Bois-Court, et à CILAOS dont les travaux ont débuté sans autorisation.
L'emprise au sol de l'hélistation de CILAOS exprime clairement que ce n'est pas une hélisurface d'urgence, mais bien un véritable héliport qui est prévu..

Août 2018

destruction d'un site naturel pour l'hélistation de CILAOS.

Hélistation de CILAOS (photos 24 août 2018):


2014 2015 l'équilibre installé était le suivant.
pour 10 hélicos, il y a 3 avions et 3 ULM, par heure, et ce 4 à 5 heure de suite,
Les hélico sont systématiques si il fait beau, soit au moins 300 jours/an, les avions 1 jours sur 2 (en saison creuse),

en saison creuse, il y a environ 15 passages sur 2h de temps dont le sixième est de l'ULM ou avion, par matinée, plus, si ça ne s'est pas couvert, des passages épars sur 2 heures supplémentaire de temps, ce qui donne en général 20 à 30 passages sur 5 heures de temps,

en saison pleine, sur 5 heures de temps, il y a 50 à 60 passages, au rythme soutenu de 10 par heure ou un peu plus, et dont le tiers d'avions ou ULM.

- Les périodes de calme sont la saison cyclonique: quand il pleut le matin, ça peut totaliser 20 jours par an entre début Janvier et mi Mars...
- Les périodes creuse avec seulement 15 à 30 passages par matin occupent les mois de février-mars, mai-juin-juillet, et septembre.
- Il est rare de descendre par beau temps à aussi peu que 15 passages/matin, cela arrive au creux extrême de début Juin, mais si le volcan pète, on remonte en cette saison directe à 30 rotations/matin, comme cela a été observé le 21 juin 2014.
- Les périodes plaines, avec environ 50 passages et plus, sont octobre, novembre, décembre, et août.

octobre, novembre, décembre est la période où les oiseaux, normalement chantent le matin pour la reproduction et établissent leur territoire (oiseaux de la forêt).
Il y a semble t'il une opportunité à cette période pour le merle-maurice: les lieux bruyants sont "urbain", et il conquière les lieux impactés par le bruit des hélicos comme si c'était un lieu urbain: la chapelle, ilet bois rouge ilet dijoux ilet benoît, et ilet des salazes, la zone vers Ravine Gobert...
Quand le calme était revenu lors de la crise touristique du Chikunguya, le merle-maurice avait régressé sur ces territoire (vers 2004 par rapport à 1994) et depuis la hausse des nuisances de 2013, il est revenu, et surtout, le zoizo-la-vierge est devenu rare (un responsable de la SEOR a même rencontré des cas de comptage sur des sites correspondant à son habitat ordinaire... menant à un pur zéro.


octobre, novembre, décembre c'est aussi la période où les oiseaux de mer nichent: les petits sont au nids dans les remparts.
C'est donc les 3 mois où le tourisme aérien a l'impact le plus négatif.
... et les mois où il est double à quadruple de ce qui est un maximum pour la quiétude humaine d'une personne ouverte à la perception de la nature...

le maximum?
Je l'ai déduit des seuils que les touristes souhaitent quand ils sont venu pour le calme dans la nature (randonneurs pas en groupe capable d'écouter la nature):

ils demandent
- pas avant 7h00
- pas plus de 1h30 de temps.
- pas plus de 6 à 10 passages.
- pas des ULM qui n'en finissent pas.

page temporaire pour préparer les mise à jour de "http://cilaos-mon-amour.com ou http://www.cilaos-mon-amour.com" et son doublon de secours "http://cirque.de.cilaos.free.fr

Cilaos mon amour coûte cher et devrait être arrêté. Il est donc temporairement en doublon synchronisé avec un serveur gratuit en attendant de laisser le site en plan mais archivé, Cilaos mon amour est conservé le temps de changer les liens des doccuments hors-site s'y référant.

adresse des publications postérieures à la tenue de CILAOS MON AMOUR.
http://fourretout.free.fr/cilaos-mon-amour-tmp/
http://cirque.de.cilaos.free.fr mise à jour annuelle après finalisation.